Nos sorties, randonnée

Circuit du Genièvre- Wambrechies (59)

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un circuit sur la ville de Wambrechies (59).

Déjà la distance, vous avez le choix entre un parcours de 3,5km et un de 12km. Nous avons fait le petit. Le circuit est accessible aux trottinettes ce qui permet de faire le grand tour pour les enfants. Les trottoirs empruntés sont large. On ne s’est pas senti en danger tout au long du sentier. Il y a un parking gratuit si vous venez en voiture.

Nous avions le plan du circuit, il est disponible sur le site de la ville : Circuit du Genièvre ou vous pouvez l’obtenir à l’office de tourisme. (Vous passez devant au départ du circuit).

Le seul gros point noir, c’est la signalisation du sentier qui est vraiment insuffisante. Avec la carte du plan et les explications, on y arrive, Donc No panic. Les lutins ont été déçus de ne pas pouvoir chercher les flèches bleu comme indiquées sur le plan. De plus, on suit à des moments des traits jaunes, on se demande si la signalétique a changé entre deux. Mais avec le plan et les explications, on se repère facilement.

Le départ du circuit se fait au Château de Robersart, de style Renaissance. Puis, vous vous dirigez vers l’église Saint Vaast (1851), de style Renaissance. Vous avez la possibilité de la visiter. Les Vitraux sont intacte, la chaire est visible.

Eglise Saint Vaast

Ensuite, vous passerez devant la Mairie de style flamand (19ème Siècle). Vous ne pourrez pas passer à côté sans la voir, tellement le style est reconnaissable.

Mairie de style flamand

Puis, vous irez en direction de la distillerie Claeyssens. C’est une fabrique de Genièvre toujours en activité. Il y a possibilité de la visiter. Pour plus d’information, cliquer sur le lien ci après : Distillerie Claeyssens – Wambrechies

Les lutins sont restés captivé par l’alambic en exposition. Nous n’avons pas fait la visite de la distillerie.

Nous avons continué dans une rue pavée avec plein de château, en même temps le nom de la rue est Avenue des Châteaux. Puis on se ballade dans un quartier résidentiel, calme.

On continue notre visite avec la chapelle Sainte Thérèse (1956) ou Chapelle de la Vierge au Sourire, en référence à la statue à travers laquelle Thérèse de Lisieux, encore enfant, a vu la Vierge lui sourire.

L’allure de cette chapelle contemporaine emploie néanmoins un vocabulaire traditionnel, elle est  formée d’une ogive marquant l’entrée et d’un pignon à redent dit ” à pas de moineau” , elle est ornée d’une cloche et un clocheton métallique ajoutés l’année suivante la construction de l’édifice.

Chapelle Sainte Thérèse

Ensuite, on arrive sur les berges du canal de la deûle, avec les péniches. Dommage d’y voir des déchets plastiques dans l’eau.

Si vous faites le circuit de 12km, il vous faudra passer le pont. Vous longerez les voies du tramway, puis vous pourrez visiter l’éco musée. Un petit détour pour admirer la brasserie Catry est fortement conseillé. Sur le chemin, vous pouvez vous recueillir dans 2 chapelles.

Si vous faîtes le petit circuit, ca sera tout droit, toujours sur les berges du canal de la Deûle. Et vous finirez dans le parc du château de Robersart. Magnifique parc. Encore une fois le civisme manque. Les chiens y sont autorisés, des sachets y sont à disposition et pourtant malgré cela, des propriétaires de nos amis à 4pattes y laisse les déjections. Heureusement que les fleurs ont un parfum puissant. Les enfants pourront courir dans le parc et il y a une aire de jeux. Les lutins ont adoré, une vidéo est visible sur la page, Le repaire des Lutins.

Château de Robersart

Lille 3000 – Eldorado : Le baptême de la Terre de Fred Martin.

Fred Martin travaille la terre, c’est son médium de prédilection, pas parce qu’il la tournerait ou la manipulerait, comme on le fait d’une matière ductile avec ses mains, mais parce qu’il y trouve un rapport élémentaire qui le situe au cœur de toute son activité artistique.

La référence à l’argile primordiale ne peut-être tout à fait évitée ici mais elle n’est pas non plus d’un grand secours pour comprendre ce travail : l’importance de l’empreinte de tout le corps, à l’échelle de l’artiste lui-même, et, à l’inverse, la magnification d’une partie de corps, la tête …

Les visages moulés dans l’argile, comme des masques affleurant l’eau, font penser aux masques antiques réalisés pour chasser les démons et les maladies. Le masque comme un emblème tourné vers l’Eldorado.

Lille 3000 – Eldorado : Le baptême de la Terre de Fred Martin.
Dans le parc, il y a de nombreux espaces de biodiversité végétal afin de favoriser la biodiversité animale.
Ici, un mélange spécifique de graines pour « prairies Fleuries » a été semé pour favoriser l’attractivité des papillons. Le grillage est destiné à protéger les semis des oies qui sont des herbivores.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s