(3-6ans), bébé marcheur (18 mois-3 ans), bébé non marcheur (6-18 mois), Découverte du corps, Espace de vie, Montessori, naissance (0-6mois), Pédagogie Alternative, Selon l'âge, vie pratique

L’habillage

Dès la naissance, on peut prendre l’habitude de décrire à notre enfant ce que nous allons faire afin qu’il puisse s’y préparer. On peut le faire aussi sous forme de petite chanson. (ok c’est pas très Montessori pour le coup, mais c’est agréable). Ma priorité c’était de prendre du plaisir en m’occupant de mes petits lutins. 2 bébés à gérer c’est fatiguant donc chaque moment de plaisir, de joie me permettait de remplir mon réservoir affectif.

s'habiller frère jacques

Ensuite, on peut le faire participer.

Ex : « Je prépare la manche, passe ton bras dans le trou », « j’ouvre la chaussure et j’enfile ton pied, pousse ton pied à l’intérieur. » Au début, il écoutera et se laissera faire, puis quand il se sentira prêt, il fera de lui même.

En général, l’enfant parvient à se déshabiller avant de savoir s’habiller. Cette généralité c’est confirmé chez nous. Vous savez ce moment où vous allez lever les enfants de la sieste et là, ils sont tout nu, même la couche a disparu. Chez nous, ils l’ont fait vers 18 mois. Ce moment où on est fière car ils savent le faire mais où on est aussi bien embêté car ils ne veulent plus de couche pour faire dodo mais ils ne sont pas encore propre. rien que d’y penser j’en rigole encore. Je suis sur que vous avez plein d’anecdote du même type.

Pour aider l’enfant dans l’habillage et le déshabillage, il est intéressant d’adopter une routine lorsque nous lui enfilons ses vêtements. On garde le même ordre en décrivant nos gestes.

En grandissant, on peut aménager l’espace habillage.

On a mis une petite chaise, dans la salle de bain qui  leur permet  d’enfiler leur boxer, leur pantalon, et leur chaussette. Leur chaussure sont placés dans l’entrée où se trouve un banc. On reste toujours dans le même principe. Encore une fois, notre aménagement se fait en fonction de notre mode de vie.

On a prévu des crochets dans la salle de bain, pour le peignoir, leur pyjama, … Dans l’entrée, on a mis des crochets pour les manteaux, et ils ont un tiroirs pour leur écharpe, gants et bonnet.

Mes lutins ont accès à leur armoires. Ils choisissent leurs vêtements. Au départ, je laissais le choix entre quelques vêtements (3-4) afin que cela ne dure pas trop longtemps et aussi pour leur facilité le choix.

L’aménagement de la commode est pensé pour les aider à s’organiser. En haut, J’ai mis les pull et les chemises. Au milieu, il y a les tee-shirt manche courte, manche longue et les polo. En dessous, on trouve les pantalons, les shorts. Les sous vêtements sont dans la salle de bain à côté des chaussettes. Une astuce, c’est de mettre des étiquettes sur les tiroirs pour aider l’enfant à s’orienter et à ranger ses habits. Par la suite, je pense ajouter une petite penderie pour les chemises et les vestes.

20170215_173511
La boîte à outil a été retiré. 😉

Lors de l’achat des vêtements, je prend des habits qu’ils pourront enfiler seule. Ceci est encore plus important quand on est au moment de l’apprentissage de la propreté. L’enfant est autonome et peut facilement y aller même si on est pas à côté.

Le soir après le bain ou avant le coucher, on peut, si l’enfant le souhaite, préparer la tenue du lendemain. L’enfant choisit les vêtements qu’il souhaite mettre, puis les dispose sur la chaise dans l’ordre. Le pull sur le dossier, le pantalon en dessous, …

20170329_135432

Evidemment, on peut aider en posant des questions « Où mettras tu ton pantalon ? » C’est un exercice intéressant pour la construction du schéma corporel. En le faisant régulièrement, l’enfant aura pris l’habitude de préparer ses vêtements. Ici on commence à le faire.

Pour aider nos enfants dans les gestes de l’habillage, on peut proposer des cadres d’habillage ou on peut aussi proposer un vêtement posé à plat devant lui en dehors des moments où il doit s’habiller. On pourra proposer différents type de système de fermeture (à zipper, boutonner, attacher des velcro, …). Une autre approche des systèmes de fermeture qui est pas tiré de la pédagogie de Maria Montessori, mais que j’aime bien, c’est les quiet book.

Voici mes cartes à mettre sur la commode afin d’aider l’enfant à se repérer.

habillage

 

#Vie pratique

#la toilette

Publicités

2 réflexions au sujet de “L’habillage”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s